Pourquoi le travail à distance favorise-t-il l’engagement des collaborateurs ?

Travailler malin et efficacement

Alors que le télétravail connaît un succès grandissant sous l’effet des grèves de la fin de l’année 2019, mais surtout du fait de la crise sanitaire mondiale, 75 % employeurs et 79 % des salariés partagent le même constat : le travail à distance renforce l’engagement des collaborateurs ! Pour tous, (pour 88 % des salariés et 71 % des employeurs)1, le télétravail se traduit par plus d’efficacité et de productivitéIl faut dire que les facteurs explicatifs ne manquent pas. 

Plus de travail à distance, moins de transport

La première explication réside évidemment dans la réduction du temps de transport. Au-delà des considérations sanitaires, la suppression des trajets entre le domicile et le lieu de travail est d’ailleurs la première source de motivation au télétravail pour 46 % des salariés2. Or qui dit moins de transport dit naturellement plus de temps disponible pour travailler, mais aussi moins de fatigue. Soit autant d’énergie disponible pour se concentrer sur son travail et ses résultats. 

Plus de calme et de concentration

Travailler au calme – surtout en condition normale lorsque les enfants sont à l’école ou gardés – est sans aucun doute l’un des principaux facteurs de productivité et d’efficacité. Et c’est précisément ce que permet le télétravail ! Lorsqu’ils travaillent à distance, les salariés risquent moins d’être interrompus dans leur tâche. En dehors des périodes troublées comme celles qui ont suivi le confinement, on observe d’ailleurs une nette diminution de nombre de conversations téléphoniques et de mails durant une journée en télétravail par rapport à une journée dans les locaux de son entreprise. Il semble en effet que l’entourage professionnel a tendance à envoyer moins de mails lorsqu’il sait que son interlocuteur travaille à domicile. Ainsi, 4 salariés sur 10 ne sont pas ou peu en contact avec leur équipe lorsqu’ils télétravaillent. Pour 39 % d’entre eux, ces contacts n’ont lieu une seule fois par jour, voire pas du tout3. 

Plus d’autonomie 

Conséquence directe du point précédent, pour 88 % des salariés, mais aussi 86 % des employeurs, le télétravail permet de gagner en autonomie. Or l’autonomie est sans aucun doute l’un des principaux leviers d’engagement et de bien-être au travail. En effet, plus les salariés sont autonomes et bénéficient d’un environnement de travail souple et flexible, et plus ils sont investis et productifs dans leur travail. 

 Plus de bien-être au travail

Travailler au calme, depuis chez soi ou éventuellement dans un tiers-lieu, avec moins de fatigue liée au transport et plus d’efficacité, procure naturellement un profond sentiment de satisfaction. Un sentiment qui participe grandement au bien-être général de l’individu, d’autant plus si ce bien-être est le fruit d’une activité dans lequel il s’épanouit, et – cerise sur le gâteau – lui permet de gagner sa vie. A cela s’ajoute que pour l’immense majorité des télétravailleurs ( 89 % exactement !) le travail à distance conduit à un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle.  

Plus de choix et de capacité de contrôle 

Le dernier élément d’explication, et non des moindres même s’il est sans doute plus inattendu, réside dans les neurosciences. Selon elles, choisir et modifier son environnement de travail confère un très fort sentiment de contrôle. Or comme le souligne Gaëtan de Lavilléon, docteur en neuroscience, le sens du contrôle est « associé à une plus grande satisfaction du travail en général, et in fine, à de meilleures performancesLe sens du contrôle correspond au fait de pouvoir influencer, modifier ou transformer son environnement. Dans le contexte professionnel, il renvoie donc vers la possibilité de pouvoir aménager son environnement de travail de façon à ce qu’il puisse répondre à ses propres besoins »4. Choisir son environnement de travail, en fonction de ses besoins, voire de ses envies, voilà précisément ce que permet le télétravail. 

Nom*
Contact

Suivre MANUTAN sur