Travailler dans le froid : les risques et nos conseils utiles

L'hygiène et la sécurité au travail

Le saviez-vous ? Les travailleurs sont en général moins productifs sur un lieu de travail où il fait froid. En plus d’être éprouvant, le travail par faibles températures se révèle d’ailleurs nuisible pour leur santé. Vous êtes donc contraint, en tant qu’employeur, de prendre des mesures pour prévenir les conséquences négatives du travail dans le froid (hypothermie, doigts et orteils endoloris, mains qui restent collées aux objets métalliques gelés, etc.). Découvrez ici nos conseils pour éviter ces problèmes !

Travailler dans le froid : les risques pour la santé

Travailler dans le froid peut avoir des conséquences non négligeables, c’est pourquoi une bonne préparation se révèle cruciale. Voici par exemple ce qui peut passer si vous ne prenez pas les mesures nécessaires :

  • Les personnes travaillant à une température ressentie inférieure à -10 °C risquent, après quelques heures à peine, de souffrir d’hypothermie, d’arythmie cardiaque et de troubles de la conscience.
  • Les personnes travaillant à une température ressentie inférieure à -15 °C risquent, au bout d’une petite heure, de souffrir de gelures aux mains et aux pieds. Il en va de même pour les personnes travaillant dans des entrepôts non chauffés, des entrepôts frigorifiques ou des chambres froides.

Gardez également à l’esprit que le vent et les courants d’air peuvent contribuer à la sensation de froid ressentie par les travailleurs. Les ouvriers du bâtiment/construction, ouvriers de voirie, facteurs, jardiniers et autres personnes travaillant à l’extérieur sont donc exposés à des conditions de travail particulièrement rudes en hiver.

Températures minimales légalement prescrites

Le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale exige des entreprises qu’elles prévoient entre le 1er novembre et le 1er mars un certain nombre de mesures de chauffage dans les locaux de travail ouverts ou des lieux de travail à l’air libre. Celles-ci doivent être appliquées « si nécessaire » et obligatoirement si la température descend à 5 °C ou moins. Si la prise de telles mesures se révèle impossible et que le comité pour la prévention et la protection au travail marque son accord, les appareils de chauffage peuvent être installés dans un espace intérieur (un conteneur de chantier habitable, par exemple) de sorte que les travailleurs puissent régulièrement aller se réchauffer.

Jours de chômage dans le secteur de la construction

Le secteur de la construction établit une distinction entre les jours qui ne peuvent être prestés pour cause de simple mauvais temps et les jours de petit chômage dus aux intempéries hivernales (gel et neige). Ces derniers sont susceptibles de survenir du 1er octobre au 30 avril et sont définis pour douze zones géographiques par le Fonds de sécurité d’existence du secteur de la construction (FSE Construction). Les maîtres d’ouvrage peuvent se référer aux règles établies en la matière pour s’assurer qu’un entrepreneur ne dépasse pas le délai de construction d’un point de vue légal, mais l’objectif des jours de petit chômage est avant tout de garantir la sécurité et la bonne santé des ouvriers par temps froid.

Nos conseils pour travailler en toute sécurité dans le froid

La bonne santé des travailleurs est étroitement liée à la température sur le lieu de travail et la température des marchandises à manipuler. Mais ce n’est pas tout ! Des conditions de travail saines et agréables passent également par la mise à disposition du matériel adéquat. Voici quelques accessoires et vivres indispensables pour travailler dans le froid :

  • Des équipements de protection personnelle tels que des vêtements chauds, des vêtements imperméables, des gants ou un gilet de travail.
  • Du matériel pour protéger le lieu de travail du vent et de la pluie (pare-vent ou auvent) et une source de chaleur (poêle).
  • Des boissons chaudes telles que du café, du thé, du chocolat chaud ou de la soupe à boire durant les pauses. En tant qu’employeur, vous êtes d’ailleurs tenu de proposer de telles boissons à vos employés lorsque la température est égale ou inférieure à 5 °C dans les locaux ou lieux de travail en plein air.
  • Des pochettes chauffantes pour se réchauffer.
  • Des outils de travail composés de matériaux isolants.

Encore quelques conseils pour rendre le travail aussi agréable que possible par temps froid :

  • Variez les tâches assignées à vos travailleurs de sorte qu’ils travaillent dans un endroit froid, puis dans un espace chaud.
  • Limitez le temps de travail dans les endroits froids ou reportez les tâches à réaliser si possible.
  • Aménagez un espace chauffé où vos travailleurs peuvent (régulièrement) prendre leurs pauses.
  • Rangez les outils de travail dans un endroit chauffé pour éviter que vos employés attrapent froid aux mains.

Prêt à aménager un lieu de travail chaud et sécurisé pour votre personnel ? Consultez notre assortiment complet d’articles, faites le plein d’inspiration dans nos articles consacrés à la sécurité au travail ou contactez notre helpdesk pour plus d’informations.

Manutan se fait un plaisir de vous aider 

Vous souhaitez en savoir plus ? Dans notre blog, nous vous présentons des informations utiles, des conseils et des astuces pratiques pour aménager votre lieu de travail de manière durable et ergonomique, et en assurer le fonctionnement optimal.

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Le helpdesk de Manutan se tient à votre disposition pour vous donner un complément d’information et des conseils personnalisés. Saisissez vos coordonnées ci-dessous et envoyez-nous votre question. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Nom*
Contact

Suivre MANUTAN sur