Réouverture des écoles : comment s’y prendre ?

L'hygiène et la sécurité au travail

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le mois de juin a apporté son lot de changements pour les établissements scolaires. Le gouvernement a en effet instauré pour les écoles toutes sortes de règles à respecter en cette période de pandémie. Celles-ci ont reçu une liste de consignes de sécurité qu’elles s’engagent à respecter et que le corps enseignant se doit d’appliquer. Dans cet article, nous vous indiquons donc les changements survenus depuis le début du mois. Sachez toutefois que certaines prescriptions antérieures restent d’application malgré ces changements. Après ces mises à jour, nous avons donc également glissé quelques astuces pour vous assurer de bien respecter ces consignes plus anciennes.

réouverture des écoles

Mise à jour des directives gouvernementales du 5 juin

Un premier point d’attention pour les écoles est le transport des élèves.

  • Les masques buccaux ainsi que les règles de distanciation sociale sont la norme.
  • Les élèves maintiennent une distance de sécurité dans le bus : un seul élève par rangée.

Enseignement maternel

  • Depuis le 2 juin, tous les élèves de maternelle peuvent retourner à temps plein dans leur classe.
  • Le groupe de classe dans l’enseignement maternel est considéré comme une bulle de contact, où les règles de distanciation sociale ne doivent plus être respectées.
  • Une fois la bulle constituée, tout doit être mis en œuvre pour la maintenir jusqu’à la fin de l’année scolaire, notamment dans la cour de récréation
  • Les élèves de maternelle ne sont pas tenus de porter des masques buccaux, contrairement aux membres du personnel en contact avec d’autres adultes.
  • L’hygiène des mains reste bien sûr indispensable.
  • Le nombre maximum d’élèves dans une classe peut être supérieur à 20. Les élèves intégrant la classe en cours d’année sont à nouveau acceptés.
  • Les écoles où l’enseignement a repris à temps plein ne peuvent plus organiser de garderie de jour.

Enseignement primaire

  • 5 juin : les élèves de la première à la sixième année reprennent les cours.
  • La règle des quatre mètres carrés par élève n’est plus d’application.
  • Le groupe de classe dans l’enseignement primaire est considéré comme une bulle de contact, où les règles de distanciation sociale ne doivent plus être respectées. Une fois la bulle constituée, tout doit être mis en œuvre pour la maintenir jusqu’à la fin de l’année scolaire, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’établissement.
  • La limite du nombre maximum d’élèves par classe disparaît.
  • Les règles de distanciation sociale entre élèves et professeurs et entre parents et professeurs sont quant à elles maintenues.
  • Songez à porter un masque buccal, une visière de protection ou à installer un écran en plexiglas afin d’assurer la protection des élèves. Dans le primaire, les enfants ne doivent plus porter de masque, même s’ils ont plus de 12 ans.
  • Les enseignants doivent obligatoirement porter un masque s’ils donnent cours à différentes bulles de contact et lorsqu’ils entrent en contact avec d’autres adultes.
  • Limitez le plus possible le nombre d’adultes différents qui entrent en contact avec la bulle de contact.
  • Veillez à ce qu’une distance d’un mètre cinquante entre les élèves et leurs parents puisse être maintenue tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’établissement scolaire.
  • Dans des endroits où plusieurs personnes peuvent se rassembler, comme les blocs sanitaires, il est impératif d’appliquer les mesures de distanciation sociale.
  • L’hygiène des mains reste primordiale pour les élèves et le personnel.
  • Les classes, couloirs et salles des professeurs doivent être en permanence aérés.
  • Privilégiez les cours et autres activités au grand air.

Enseignement secondaire

  • Depuis le 2 juin, les élèves de deuxième et quatrième année peuvent retourner à l’école deux journées complètes ou 4 demi-journées. Les règles de distanciation sociale doivent être respectées et le port du masque est obligatoire pour les élèves et les enseignants.
  • Une bulle de contact se compose de quatorze élèves.
  • Les élèves de première, troisième et cinquième années seront invités à se rendre à l’école une journée afin de clôturer l’année scolaire. Cette règle vaut également pour les élèves de l’enseignement secondaire professionnel à temps partiel.
  • Les élèves de sixième année ont repris les chemins de l’école depuis le 15 mai dernier.

Enseignement spécialisé

  • La reprise dans cet enseignement peut être organisée sans problème.

Afin de mener à bien la réouverture des écoles mais aussi des commerces, notamment, le gouvernement a publié un « Guide générique pour lutter contre la propagation du COVID-19 au travail ». Or, en dépit des nombreux conseils prodigués, certaines règles demeurent ambiguës. Pour éclairer ces zones d’ombre, nous avons jeté un coup d’œil à l’étranger. La situation danoise, par exemple – où les écoles ont rouvert il y a quelque temps déjà – est une vraie source d’inspiration. Nous espérons ainsi esquisser un fil conducteur pour chaque aspect de cette rentrée très particulière, ensemble avec les feuilles de route définitives pour les écoles flamandes et francophones.

1.    Analyse des risques

Nous connaissons tous les gestes barrières à adopter pour enrayer la propagation du coronavirus. Mais leur application concrète à l’école variera évidemment d’un bâtiment et d’une situation à l’autre. Ainsi, il est évident que les couloirs d’un mètre et demi sont plus risqués – et demandent donc plus de dispositifs d’intervention – que les couloirs d’une largeur de quatre mètres, par exemple. Commencez donc avant tout par une analyse de risques approfondie avec l’aide du conseiller en prévention et, éventuellement, du centre d’encadrement des élèves. Ce faisant, n’hésitez pas à vous inspirer des différents points de cet article.

2.    Diffusion des informations

La diffusion d’informations est cruciale lors d’une crise comme celle-ci. Lancez une campagne d’affiches à l’école pour clarifier les règles, en confiant un rôle-clé au conseiller en prévention, qui fera office d’interlocuteur principal. Limitez-vous à des dessins ou des pictogrammes pour les plus petits. Ces enfants, vous ne les sensibiliserez pas seulement à l’école ; leurs parents aussi jouent un rôle majeur. Gardez les messages directs pour les enfants plus âgés.

2.1  Via les parents

Les petits enfants sont généralement moins attentifs à l’hygiène. Il importe donc de les sensibiliser en passant par leurs parents. Informez ces derniers par mail ou courrier de l’importance de se laver les mains, tout en leur proposant des aides. Les vidéos ou autres astuces pour une bonne hygiène des mains sont légion. Ainsi, il existe des chansons dont la durée correspond parfaitement au temps de lavage recommandé (« joyeux anniversaire » dure vingt secondes chrono !). Dans votre communication, précisez aussi les comportements à adopter en cas de toux ou d’éternuements et demandez aux parents de garder un enfant malade à la maison. Mieux : si les parents ou d’autres personnes de l’entourage de l’enfant présentent des symptômes, l’élève sera interdit d’école – même s’il ne montre pas lui-même des signes d’infection. En l’absence de symptômes au bout de 48 heures, l’enfant pourra retrouver les bancs scolaires. Dans tous les cas, demandez aux parents d’informer l’école de toute infection constatée au sein du ménage ou de la famille.

N’oubliez pas non plus d’informer les parents des horaires aménagés des cours, car les écoles ne pourront pas accueillir tous les élèves à la fois. Enfin, accordez suffisamment d’importance à l’aspect émotionnel : en communiquant clairement sur les mesures adoptées par l’école, vous en garantissez le respect tout en rassurant les parents.

2.2  Via les élèves

Quant aux élèves plus âgés, il faudra les exhorter à respecter les distances de sécurité. Après cette longue période d’isolement, ils seront sûrement impatients de retrouver leurs camarades ! Il est primordial de bien informer ces jeunes et de leur donner l’occasion de poser des questions. Le risque de désinformation est grand s’ils ne se fient qu’aux histoires glanées dans la cour de récré. Limitez leur exposition aux médias ou veillez à ce qu’ils aient uniquement accès à des sources fiables sur le COVID-19. Sensibiliser les jeunes, c’est aussi savoir repérer et corriger les fake news !

3.    Déposer et récupérer les enfants

Il est préférable que ce soit toujours le même parent qui vienne déposer et récupérer l’enfant. Les mamans et papas ne pourront pas pénétrer dans l’enceinte de l’école et devront immédiatement repartir. Ils garderont bien évidemment une distance d’un mètre et demi par rapport aux autres parents et enfants. Vu que les écoles alterneront les cours par petits groupes d’élèves, les moments de dépose et de récupération seront, de toute façon, étalés. Mais vous devrez quand même prendre les mesures nécessaires pour ne pas bafouer les règles de distanciation sociale. Nous recommandons de séparer les arrivées des départs au moyen de barrières, de poteaux de balisage reliés par une corde ou d’un ruban de signalisation. Indiquez les directions et distances requises à l’aide de marquages au sol et d’autocollants. Prévoyez une paroi en plexiglas au guichet de l’accueil ou du secrétariat. Enfin, les enfants devront respecter autant que possible une distance d’un mètre et demi avec les autres.

4.    Pleins feux sur l’hygiène

L’hygiène a toujours la priorité dans les endroits très fréquentés par les enfants. Mais elle est d’autant plus importante par les temps qui courent. Jouets, stylos, crayons, etc. : pour endiguer la propagation du virus, il est préférable que les élèves ne ramènent pas leur matériel de la maison à l’école, et vice versa. Si cette consigne est difficile à respecter pour les livres et cahiers, vous éviterez beaucoup de risques en optant autant que possible pour des activités numériques. En aucun cas les élèves ne pourront partager leurs affaires. Chacun devra donc avoir ses propres fournitures scolaires : taille-crayon, stylo, calculatrice… Il est également interdit de partager ses boissons et sa nourriture.

Enfin, équipez les classes, les couloirs, le réfectoire, les toilettes et la cour de récréation de poubelles fermées. Choisissez des exemplaires à pédale ou capteur pour une ouverture sans contact.

4.1  Hygiène des mains

Avec une campagne d’affiches ciblée, adaptée à l’âge des enfants, vous les sensibiliserez à l’importance de se laver les mains avant de venir à l’école, après la récrée (au retour en classe), après chaque passage aux toilettes, avant chaque repas, après avoir toussé ou éternué, après l’utilisation de machines pour les travaux pratiques et avant de quitter l’école. Les enfants doivent se laver les mains à l’eau et au savon, et les sécher avec des essuie-mains jetables. Débranchez donc les sèche-mains. Dans les classes, qui ne sont peut-être pas toutes équipées d’un lavabo, le gel désinfectant sera votre meilleur allié. Les enseignants devront montrer aux plus jeunes comment se laver ou se désinfecter les mains. Enfin, le personnel d’entretien, le personnel soignant, les chauffeurs de bus et les enseignants devront tous porter des gants.

4.2  Masques de protection

Les avis divergent quant à l’utilisation de masques buccaux pour les élèves. Certains experts déconseillent le masque pour les jeunes enfants, car les petits risquent de mal l’utiliser et de se toucher encore plus le visage. C’est pourquoi le gouvernement belge a rendu le port du masque buccal obligatoire pour tous les élèves de plus de douze ans et pour les enseignants, pendant toute la journée de cours. Il en va de même pour le personnel d’entretien, les chauffeurs de bus et le personnel soignant. Toutefois, s’il est possible d’observer une distance suffisante entre les élèves et l’enseignant, ou bien d’utiliser du plexiglas (sous forme d’écran ou de visière), le masque buccal ne sera pas obligatoire pour l’enseignant.

Il n’importe pas seulement de prévoir suffisamment de masques. Les enfants, enseignants et autres membres du personnel devront aussi être informés de leur bon usage. Voici les mesures de précaution à observer :

  • se laver les mains avant de mettre le masque ;
  • appliquer le masque de façon à recouvrir le nez et la bouche, en veillant à l’ajuster au mieux au visage ;
  • ne plus toucher le masque pendant toute la durée d’utilisation et ne pas toucher la partie frontale en l’enlevant (utiliser les élastiques) ;
  • remplacer le masque dès qu’il est humide.

4.3  Nettoyage

Les classes devront être aérées régulièrement. Veillez donc à ouvrir les fenêtres au moins quelques fois par jour, pendant quelques minutes – à moins que la classe soit équipée d’un système de ventilation qui garantit un apport d’air frais suffisant. Outre cela, il est indispensable de nettoyer partout en profondeur, en tenant compte des exigences minimales suivantes :

  • installations sanitaires : au moins deux fois par jour ;
  • locaux : au moins après chaque journée de cours ;
  • mobilier, machines et appareils :
    • tables du réfectoire : après chaque journée de cours et chaque utilisation par un groupe différent d’élèves ;
    • bancs et chaises : après chaque journée de cours ;
    • machines : après chaque journée de cours et chaque utilisation.

Accordez une attention particulière aux objets que les élèves et enseignants touchent des mains : poignées (laissez les portes autant que possible ouvertes), interrupteurs, robinets, chasses des toilettes, couvercles des toilettes, rampes d’escaliers, appareils de sport, matériel didactique, claviers, tablettes, téléphones, etc.

5.    Séparer les groupes et aménager les classes

5.1  Séparer

Les cours seront désormais dispensés par petits groupes, sans dépasser un certain nombre d’élèves par classe (face à cette multiplication des sous-groupes, les enseignants d’autres années devront sans doute prêter main-forte).

Ces groupes formeront ce qu’on appelle des « bulles de contact », c’est-à-dire qu’ils seront toujours composés des mêmes élèves. Il n’est donc pas possible de fusionner deux groupes. Les élèves devront aussi rester dans leur classe : c’est à l’enseignant de se déplacer, pas aux élèves. Par conséquent, aucun cours ne sera donné dans les locaux techniques.

5.2  Aménager

D’après les consignes, vous devrez compter 4 m² par élève. Veillez à ce que ces distances soient respectées en éloignant les bancs (marquez leur emplacement au sol) et en les poussant autant que possible contre les murs. Utilisez des flèches pour indiquer la circulation à sens unique dans les couloirs entre les bancs.

La distanciation sociale est plus facile à respecter en plein air qu’à l’intérieur. N’hésitez donc pas à sortir si la météo le permet. Outre les nombreux avantages des cours extérieurs, il existe beaucoup de matériel pour créer une « salle de classe » à l’air libre (optez, par exemple, pour un chevalet de conférence ou un tableau mobile au lieu d’un tableau à craie traditionnel).

6.    Occupation de la cour et des autres espaces communs

Dans les parcs et les quartiers résidentiels, les jeux ont été interdits d’accès à l’aide de rubans de signalisation. Nous vous conseillons d’en faire autant avec les structures à grimper et les autres jeux de la cour de récréation. Cherchez à éloigner autant que possible les élèves des espaces communs et aménagez ces espaces de façon à éviter tout mélange d’élèves de classes différentes. Utilisez des barrières ou des poteaux de balisage à cet effet. Pendant les récrés et les pauses-déjeuner, divisez les élèves en groupes et alternez afin de limiter les rassemblements. Demandez éventuellement à prendre les repas en classe. Si certains enfants ne viennent à l’école que pour l’accueil, séparez-les des élèves. Utilisez des marquages au sol et autocollants pour garantir la distanciation sociale dans les toilettes et aux lavabos. Le respect des distances étant très difficile pour les petits enfants, ils pourront jouer ensemble, mais à condition de se laver plus souvent les mains.

7.    Activités extrascolaires

Les activités extrascolaires ne sont malheureusement pas autorisées. Elles doivent donc être annulées ou reportées. Les voyages scolaires de plusieurs jours sont interdits jusqu’au 30 juin 2020.

8.    Aménager la salle des profs, le coin café et la salle de réunion

Tout comme il faudra limiter le nombre d’élèves par classe, vous devrez calculer le nombre de personnes autorisées dans la salle des profs, la salle de réunion et le coin café sur la base d’une surface d’au moins 4 m² par membre du personnel. Encouragez l’utilisation de gobelets à usage unique à la place des tasses. Optez pour des gobelets en carton pour ne pas réduire à néant vos efforts en matière de durabilité.

Il va de soi que les réunions en ligne seront souvent la meilleure solution – pensez aux réunions avec les groupes de travail, le conseil des parents d’élèves ou l’équipe pédagogique. Mieux vaut d’ailleurs annuler les réunions non essentielles.

9.    Que faire en cas de symptômes du coronavirus ?

En guise de conclusion, nous vous encourageons à élaborer un plan pour réagir rapidement en cas de symptômes évocateurs du COVID-19. Qui allez-vous contacter ? Comment s’organisera le transport vers le domicile ? Le malade ne pourra évidemment pas rentrer en transports publics. Aménagez une pièce spéciale à l’école afin d’isoler le malade en attendant les transports, puis nettoyez cet espace en profondeur. En cas de confirmation de l’infection, vous devrez en avertir les élèves et l’équipe enseignante. S’il n’est pas possible de faire tester tout le monde, vous pourrez demander aux enfants et au personnel de prendre chaque jour leur température, afin de garantir une intervention rapide. En attendant, voici quelques consignes pour assurer les premiers secours à l’heure du coronavirus.

En savoir plus sur l’utilité de nos produits pour la réouverture des écoles ? Les collaborateurs de notre helpdesk se feront un plaisir de vous aider !

Manutan se fait un plaisir de vous aider 

Vous souhaitez en savoir plus ? Dans notre blog, nous vous présentons des informations utiles, des conseils et des astuces pratiques pour aménager votre lieu de travail de manière durable et ergonomique, et en assurer le fonctionnement optimal.

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Le helpdesk de Manutan se tient à votre disposition pour vous donner un complément d’information et des conseils personnalisés. Saisissez vos coordonnées ci-dessous et envoyez-nous votre question. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Nom*
Contact

Suivre MANUTAN sur