Covid-19 : aperçu des mesures de prévention pour la garde d’enfants

L'hygiène et la sécurité au travail

Les crèches et garderies n’ont jamais officiellement fermé. Mais en pratique, elles assuraient surtout la prise en charge d’enfants dont les parents travaillent dans les secteurs essentiels (comme les soins de santé) et d’enfants en situation sociale difficile. Le 4 mai, les milieux d’accueil ont rouvert leurs portes à tous les enfants, sans distinction. En garderie scolaire, la priorité est accordée, dans un premier temps, aux parents qui doivent se rendre physiquement au travail. Après des mois d’isolement, les bébés et tout-petits retrouvent donc leur petit groupe familier. Nous vous aidons volontiers à assurer une reprise en toute sécurité grâce à un aperçu des mesures nécessaires. Ces directives forment un complément pratique à la communication aux milieux d’accueil de la petite enfance et aux mesures générales d’hygiène formulées par l’Office de la naissance et de l’enfance (ONE).

Covid-19 : aperçu des mesures de prévention pour la garde d’enfants

Diffusion des informations

À l’instar des parents dont les enfants retrouvent les bancs scolaires, les parents des petits en milieu d’accueil doivent être correctement informés. Renseignez-les sur l’hygiène respiratoire et l’hygiène des mains par e-mail, par courrier ou via le cahier de l’enfant. Suspendez quelques affiches pour rappeler les bons gestes. Conseillez aux parents de bien préparer leurs petits à ce qui se passera le premier jour de l’accueil ; ou bien de longer la structure d’accueil à vélo quelques jours avant la reprise, par exemple, car les enfants auront sûrement perdu leurs routines familières… Gardez aussi à l’esprit que le masque peut faire peur aux enfants. Aidez-les à apprivoiser le masque, en confectionnant des exemplaires pour les peluches ou en parlant de masques dans les histoires. Dans sa FAQ, l’ONE préconise le jeu du « coucou » (l’adulte montre son visage sans masque/remet le masque plusieurs fois) afin d’aider l’enfant à comprendre qui se trouve derrière le masque.

Avant, maman et papa accompagnaient peut-être leur petit bout jusqu’à l’intérieur. Cet au revoir devra à présent s’organiser différemment. Si les grands-parents avaient l’habitude de déposer et de récupérer les petits, demandez aux parents de trouver une alternative.

Déposer et récupérer un enfant

À la crèche comme à l’école, les parents doivent respecter les mesures de distanciation et porter un masque. Échelonnez l’accueil des (nouveaux) enfants sur plusieurs jours et convenez d’un créneau horaire pour les moments de transition avec le parent, matin et soir. Indiquez le sens de la circulation et les distances requises à l’aide de marquages au sol et d’autocollants, en séparant les arrivées des départs au moyen de barrières, de poteaux de balisage reliés par une corde ou d’un ruban de signalisation. Bien que les parents ne soient pas censés pénétrer dans la structure d’accueil, vous pouvez faire une exception pour les bébés – en évitant cependant tout contact direct. Invitez la maman ou le papa à déposer le tout-petit sur le tapis, par exemple, puis demandez à la puéricultrice de le prendre dans ses bras. Il est préférable que ce soit toujours le même parent qui vienne déposer et récupérer l’enfant.

Hygiène et sécurité des enfants

1. En journée

Les enfants devront rester autant que possible dans leur petit « silo », c’est-à-dire dans le groupe qu’ils constituaient avant la crise. Pour l’accueil en milieu scolaire, il importe d’éviter les grands groupes et d’en créer plusieurs de petite taille.

Veillez, dans la mesure du possible, à ce que les enfants aient leurs propres affaires – cela vaut également pour les thermomètres, par exemple. Des étiquettes nominatives vous aideront à bien identifier les objets de chacun. Les crèches et garderies sont, bien évidemment, des espaces de jeu. Afin de garantir l’hygiène, ne proposez que des jouets faciles à nettoyer. Mieux vaut donc éviter les peluches, les jouets endommagés et les autres jouets difficiles à désinfecter. Interdisez l’accès au bac à sable en le couvrant d’une grande plaque, par exemple. À la crèche ou à l’école, essayez d’éviter les jeux à contact physique afin de garantir au mieux la distanciation sociale.

Nettoyez régulièrement les surfaces touchées. Attaquez-vous après chaque utilisation aux matelas à langer, thermomètres, petits pots et sucettes. Un nettoyage quotidien suffit pour les surfaces lavables, poignées de portes et d’armoires, tapis de jeu, jouets et boutons poussoirs de fontaines d’eau.

Les enfants doivent se laver les mains après chaque passage aux toilettes. Veillez donc à prévoir suffisamment de savon. Le séchage des mains se fait avec un essuie-mains jetable (ou un essuie-mains en tissu propre à chaque enfant et doté d’une étiquette nominative). Aérez l’espace d’accueil plusieurs fois par jour pendant au moins un quart d’heure et n’hésitez pas à jouer à l’extérieur, dans le jardin ou dans la cour.

2. Pendant le repas ou le goûter

Ne laissez pas les enfants partager leurs repas ou leurs boissons. Veillez à ce que chacun ait ses propres couverts, son gobelet et son bavoir. Ici encore, utilisez des étiquettes pour identifier les affaires de chacun. Écartez bien les chaises à table, en indiquant leur emplacement au sol. Il est indispensable de se laver les mains avant chaque repas.

Hygiène et sécurité du personnel

Afin d’éviter tout risque de contagion, chaque encadrant se verra confier autant que possible les mêmes enfants. Les encadrants ayant été en contact avec une personne testée positive au coronavirus peuvent se rendre au travail à condition de ne pas présenter de symptômes. Si l’accueil a lieu dans une maison où réside une personne contaminée, cette personne devra éviter absolument tout contact avec les enfants. L’accès aux pièces où se trouvent les enfants lui sera également interdit. Si cela est impossible, vous devrez fermer la structure d’accueil.

Les encadrants doivent se laver les mains après chaque soin prodigué aux enfants, avant de manger, avant de préparer les repas, après chaque passage aux toilettes et en fin de journée. Leurs ongles doivent être propres, courts et sans vernis. De plus, le port de bagues, bracelets et montres est proscrit. En l’absence de lavabos, prévoyez suffisamment de gel désinfectant (gardez les distributeurs hors de portée des enfants) ; sinon, le savon et les serviettes en papier suffisent. Ces dernières doivent être jetées dans une poubelle hermétique, à l’instar des mouchoirs utilisés. Optez pour des poubelles à pédale ou capteur.

Pour les encadrants des bébés et des tout-petits, le port d’un masque buccal est fortement recommandé lors des moments de transition avec les familles, matin et soir. S’il est facultatif pendant la journée, il reste recommandé dans le cadre des échanges entre adultes, en plus des mesures de distance physique. Certains soins peuvent également nécessiter le port d’un masque buccal. Enfin, les professionnels de l’accueil des élèves de primaire portent un masque en journée.

Que faire en cas de symptômes du coronavirus ?

Attention : les enfants qui présentent des symptômes de rhume (toux, maux de gorge et/ou écoulement nasal) et qui ont plus de 38 degrés de fièvre restent chez eux. Veillez à élaborer un plan pour réagir rapidement lorsqu’un enfant ou encadrant présente des symptômes évocateurs du coronavirus. Qui allez-vous contacter, comment s’organisera la transition avec le parent : voilà autant de questions auxquelles vous devrez répondre. Aménagez une pièce spéciale afin d’isoler le malade en attendant les parents ou les équipes de soins. Cet espace doit être nettoyé en profondeur et aéré après chaque utilisation.

Les enfants qui présentent des symptômes du coronavirus doivent ensuite rester à la maison ou à l’hôpital si la gravité de la situation le requiert. Le retour en collectivité et dans le milieu d’accueil ne pourra être envisagé que 7 jours après le début des symptômes. Les conditions de ce retour varient toutefois en fonction de la situation :

  • L’enfant présentait des symptômes légers et n’a pas été hospitalisé: retour accepté si l’enfant n’a pas eu de fièvre les 3 derniers jours ET a montré une amélioration considérable des symptômes.
  • L’enfant présentait des symptômes probables/a été testé positif et a été hospitalisé: retour possible en concertation avec le médecin traitant et au moins 7 jours à compter du début des symptômes.

Enfin, prenez des mesures préventives en cas de manque de personnel. Si vous devez fermer votre structure, invitez les parents à contacter l’ONE.

Vous avez besoin d’aide ? Vous souhaitez plus d’informations sur les produits nécessaires à la sécurité d’un service de garde d’enfants ? Les collaborateurs de notre helpdesk sont à votre service !

Suivre MANUTAN sur