Des modèles électriques aux pneus adéquats : assurez la sécurité et la durabilité des chariots élévateurs

L’ergonomie sur le lieu de travail

Au sein d’une entreprise, la durabilité peut prendre toute sorte de formes différentes pour devenir le point d’attention principal à tous les niveaux. Le transport interne ne fait d’ailleurs pas exception ! Dans cet article, nous analyserons plus en profondeur les choix durables pour votre flotte de véhicules, vous apprendrons si vous pouvez rouler sur la voie publique avec vos chariots élévateurs et vous partagerons des conseils pour améliorer la sécurité de vos collaborateurs logistiques. Il ne suffit pas qu’ils bouclent leurs ceintures ; des pneus adéquats sont également essentiels pour assurer la stabilité de l’engin. Découvrez tout ce que vous devez savoir ici !

chariot élévateur électrique

Des chariots élévateurs électriques pour une flotte durable

Comment vous doter d’une flotte durable et ainsi diminuer votre fameuse empreinte carbone ? Commencez par examiner en détail la consommation de carburant ou d’électricité de vos chariots, sans oublier non plus de déterminer leurs émissions polluantes.

  • Au niveau de la consommation électrique du chariot élévateur, environ 24 % sont destinés au déplacement du véhicule, 31 % à l’élévation et seulement 5 % aux commandes et aux besoins en électricité de la machine.
  • Pour connaître votre niveau d’émission, il est préférable de jeter un œil aux spécifications techniques de vos engins. Les consommations en carburant et en électricité y sont généralement indiquées. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours demander ces informations au fabricant. En ce qui concerne le calcul, vous pouvez appliquer la formule suivante : un kWh d’électricité émet 0,455 kilogramme de CO2 par heure et un litre de diesel correspond à 3,135 kilogrammes de CO2 par heure.
  • Si vous utilisez un chariot élévateur électrique, vous devez multiplier votre consommation par un facteur de 1,6. Certes, votre consommation électrique sera au plus haut, mais nous vous rappelons toutefois que votre empreinte carbone avec un engin électrique sera plus petite ! Il s’agit donc bel et bien d’un choix malin et durable.
  • Autre avantage à ne pas sous-estimer : un chariot élévateur électrique booste votre rentabilité, car ces machines sont bien plus productives que leurs équivalents au diesel et LPG.

Vous craignez de perdre trop de temps lors des remplacements de batterie ? Sachez que ces derniers ne seront normalement pas nécessaires, car une batterie de traction adéquate est en mesure de fournir l’énergie suffisante pour une journée de travail complète. Si vous souhaitez tout de même fonctionner avec des batteries de réserve, vous pouvez recharger ces dernières pendant que vous êtes occupé avec votre machine. Ainsi, le changement peut se faire en un tournemain. Vous ne disposez pas de batteries de réserve ? Pas de soucis : veillez simplement à charger vos batteries la nuit pour assurer une rotation optimale la journée. Vous travaillez en équipe ? C’est encore mieux : il y aura toujours quelqu’un pour surveiller le niveau de chargement des batteries, même la nuit ! Si vous rechargez les batteries de vos chariots élévateurs en dehors des heures de travail. Il importe alors de les placer dans une pièce séparée et vide qui soit correctement ventilée et équipée d’un détecteur de fumée. Ces mesures sont nécessaires, car le risque d’incendie n’est pas à exclure lors du rechargement de batterie. Dernier conseil pour éviter une catastrophe : placez vos batteries à une distance minimale de cinquante centimètres du sol pour éviter un incendie déclenché par la poussière.

Pouvez-vous rouler avec votre chariot élévateur sur la voie publique ?

Vous pensiez vous rendre d’un entrepôt à un autre au volant de votre chariot élévateur en empruntant la voie publique ? Voilà une excellente idée, mais est-ce autorisé ? La réponse est oui, mais à certaines conditions :

  • Accrochez une plaque d’immatriculation ou obtenez une autorisation de la police ;
  • Demandez une assurance RC si vous utilisez une plaque d’immatriculation (vous n’y êtes pas obligé si vous n’accrochez pas de plaque, mais la solution la plus raisonnable reste bien sûr de couvrir ce genre de situation par votre assurance responsabilité civile) ;
  • Soyez titulaire d’un permis de conduire B, car vous vous déplacez sur la voie publique à bord d’un véhicule. Si vous roulez avec une machine dont la masse maximale excède les 3,5 tonnes, vous devrez alors disposer d’un permis de conduire C1 ;
  • Veillez à ce que votre chariot élévateur soit équipé des bons phares et réflecteurs, à savoir deux phares avant, les clignoteurs avant et arrière, les feux de détresse, deux phares arrière, deux feux-stop et deux réflecteurs.

La sécurité avant tout : des ceintures aux pneus

Disposer d’une flotte durable composée de chariots élévateurs électriques, c’est une chose, mais la sécurité de vos employés n’est certainement pas à perdre de vue. Comment vous y prendre pour assurer leur protection ?

  • Installez autour du chariot élévateur une structure protectrice empêchant que la machine ne se renverse de plus d’un quart de tour, ou garantissant suffisamment d’espace au conducteur même si le mouvement continue au-delà d’un quart de tour.
  • Accrochez à chaque place un dispositif qui permet aux chauffeurs de les maintenir à leur poste, comme une ceinture de sécurité.

Quand vous imaginez assurer la sécurité de vos employés sur un chariot élévateur, vous ne pensez pas immédiatement aux pneus de la machine. Et pourtant, il s’agit là d’accessoires essentiels, car ils peuvent fortement influencer la stabilité de l’engin. La charge maximale est déterminée par le poids du chariot élévateur, le poids du chargement, l’environnement de travail spécifique (par exemple, un sol en bon ou mauvais état) et les différents modèles de pneus :

  • Un pneu avec chambre à air offre un meilleur amorti, mais est moins stable ;
  • Un pneu plein souple (composé d’un caoutchouc souple) est disponible en différentes catégories de souplesse, allant de dure à tendre.
  • Un pneu de bandage plein n’offre aucun amorti et est donc vivement déconseillé sur les sols irréguliers et pavés.

Besoin de plus d’informations sur la durabilité de votre flotte ou au sujet des accessoires qui peuvent améliorer la sécurité de vos chauffeurs ? Consultez sans plus tarder tous nos autres articles de blog sur le transport interne.

Manutan se fait un plaisir de vous aider 

Vous souhaitez en savoir plus ? Dans notre blog, nous vous présentons des informations utiles, des conseils et des astuces pratiques pour aménager votre lieu de travail de manière durable et ergonomique, et en assurer le fonctionnement optimal.

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Le helpdesk de Manutan se tient à votre disposition pour vous donner un complément d’information et des conseils personnalisés. Saisissez vos coordonnées ci-dessous et envoyez-nous votre question. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Nom*
Contact

Suivre MANUTAN sur