Le manque d’hygiène irrite les collègues

La durabilité au travail

Une étude de Manutan révèle le top 5 des agacements

Un collègue qui ne se lave pas les mains après avoir été aux toilettes et qui repose ensuite ses doigts sur son clavier, un nez qui coule essuyé du revers de la manche et des mouchoirs qui traînent sur le lieu de travail. Le manque d’hygiène personnelle suscite l’irritation chez de nombreux collègues, voilà ce qu’il ressort d’une étude* de Manutan effectuée auprès de travailleurs dans des bureaux, des ateliers et des entrepôts.

Un nombre considérable de travailleurs sont agacés par leurs collègues qui ne regardent pas de trop près à l’hygiène personnelle. Le fait de laisser traîner des mouchoirs décroche la première place avec 61,9 %. Mais éternuer et tousser sans mettre la main devant la bouche suscite aussi régulièrement l’exaspération chez presque la moitié des travailleurs.

Le top cinq des irritations

1. Laisser traîner des mouchoirs sur le lieu de travail 61,9%
2. Essuyer un nez qui coule sur la main ou la manche 59,8%
3. Ne pas se laver les mains après les toilettes 58,9%
4. Éternuer ou tousser sans mettre la main devant la bouche 45,5%
5. Ne pas se laver les mains après s’être mouché 36,9%

« Comment ça, des mains propres ? »

Des distributeurs de savon près des lavabos, des mouchoirs en papier et des solutions désinfectantes. Une évidence, semble-t-il, pourtant plus d’un travailleur sur dix en Belgique signale que son employeur ne veille pas à un environnement de travail sain et hygiénique. Sur toutes les personnes interrogées, 22,9 % indiquent en outre qu’il n’y a pas assez d’équipements au travail pour des mesures aussi évidentes que la désinfection ou le nettoyage des mains. Dans le secteur du bâtiment, il s’agit même de 30,9 %, bien que 6 % d’entre eux affirment : « Je n’en ai d’ailleurs pas besoin. » Parmi les autres secteurs qui affichent de mauvais scores dans ce domaine, on retrouve entre autres : la logistique et le transport (26,4 %) et l’industrie (20,8 %).

L’employeur doit en faire plus

Pourtant, ce type de mesures d’hygiène peut justement s’avérer particulièrement souhaitable en cas de vague de grippe ou de rhume. Et il ne s’agit pas de s’en remettre aux individus à cet égard. Presque 60 % des collaborateurs signalent qu’ils trouvent que cela relève de la responsabilité de l’employeur. Avec les résultats de cette étude*, Manutan veut stimuler les entreprises et les travailleurs à prendre au sérieux l’hygiène sur le lieu de travail. Lydia Rongen, HR Manager Benelux Manutan : « Un environnement propre comporte moins de bactéries, de virus et d’impuretés. Cela entraîne moins d’absentéisme et une meilleure productivité. Les employeurs peuvent améliorer l’hygiène au travail avec des mesures relativement simples. Mais songez aussi à aborder tout simplement le sujet de l’hygiène personnelle. Si les collègues en parlent plus facilement ensemble et s’il est clair que l’employeur la trouve aussi importante, les irritations vont diminuer et l’environnement de travail deviendra plus propre. À cet égard aussi, il y a encore beaucoup de choses à améliorer par l’employeur, et nous souhaitons y apporter notre contribution. »

*) Étude réalisée auprès de plus de 750 Belges actifs à la demande de Manutan.

Manutan se fait un plaisir de vous aider 

Vous souhaitez en savoir plus ? Dans notre blog, nous vous présentons des informations utiles, des conseils et des astuces pratiques pour aménager votre lieu de travail de manière durable et ergonomique, et en assurer le fonctionnement optimal.

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Le helpdesk de Manutan se tient à votre disposition pour vous donner un complément d’information et des conseils personnalisés. Saisissez vos coordonnées ci-dessous et envoyez-nous votre question. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Nom*
Contact

Suivre MANUTAN sur