Guide d’achat : les produits d’hygiène et de nettoyage

La durabilité au travail

Le choix de vos produits d’hygiène et d’entretien est le reflet de votre préoccupation quant au bien-être de vos équipes et à la protection de la planète. L’enjeu majeur est de trouver le bon équilibre entre efficacité et risque pour la santé de vos collaborateurs et pour l’environnement. Retrouvez dans ce guide les éléments importants à prendre en compte lors de vos achats.

Des produits de qualité pour une hygiène des mains impeccable

L’hygiène des mains est essentielle pour éviter la propagation manuportée de virus, de bactéries et de levures. La réglementation européenne encadre les produits dédiés pour s’assurer de leur efficacité.

Les savons doux

Au début de la crise sanitaire, un des premiers gestes a été de vérifier que les savons des espaces communs étaient bien virucides. Dans cette continuité, afin de prévenir le risque épidémique et de garantir une hygiène optimale, l’achat de savons désinfectants est à favoriser.

Au vu de la fréquence d’utilisation des savons, préférez les produits doux pour la peau et à pH neutre. Pour éviter les allergies et l’irritation cutanée, les solutions sans paraben, sans EDTA et sans conservateur sont les meilleures.

Pensez à choisir des distributeurs à savon adaptés aux locaux (sanitaires, ateliers, vestiaires…). Prenez en compte les critères suivants lors de votre achat :

  • La contenance du distributeur ;
  • Le mode de fonctionnement (manuel ou automatique) ;
  • Le distributeur (mural, encastrable ou sur pied) ;
  • Le type de recharge (même marque ou universel).

Enfin, l’achat de savons moussants est bien souvent plus économique. Le volume de mousse étant important dans les mains, l’utilisateur a tendance à en consommer moins.

Les savons professionnels

Certaines professions sont très salissantes et nécessitent l’usage de savons industriels. Les savons classiques ne suffisent pas à éliminer les tâches d’huile, de colle, de peinture, de résine…

Les savons professionnels sont vendus sous forme de pâte, de poudre ou de gel. Pour ceux qui n’ont pas accès à un point d’eau, il existe des gels sans rinçage ou des lingettes efficaces sur les salissures industrielles. Par respect pour l’environnement, préférez les gels aux lingettes.

Les microbilles exfoliantes sont recommandées dans le secteur industriel, car elles enlèvent les taches les plus tenaces. Pour les résidus de graisses, choisissez une formule enrichie en glycérine. Les produits contenant du solvant sont, quant à eux, adaptés aux traces de peintures.

Les gels désinfectants

Pour garantir une bonne hygiène des mains, les solutions hydroalcooliques doivent respecter les exigences de la réglementation européenne sur les biocides. Elles sont efficaces à partir d’un volume de 60 % d’alcool. La mention de normes dans leur fiche produit certifie qu’elles ont été testées sur une catégorie de micro-organismes. Une désinfection complète est assurée par des gels ayant une triple action :

  • Virucide (coronavirus, influenza A, herpès…) ;
  • Bactéricide (Staphylococcus aureus, E. coli…) ;
  • Levuricide (Candida albicans, Aspergillus niger…).

Pour une bonne tolérance cutanée, choisissez les produits ne contenant pas de colorant et testés sous contrôle dermatologique. Les formules enrichies en glycérine offrent un meilleur confort d’utilisation, car elles hydratent la peau sans coller aux mains.

En équipant vos espaces communs de bornes de distribution de gel hydroalcoolique, vous encouragerez vos employés et visiteurs à se désinfecter les mains fréquemment. Placez-les à des endroits stratégiques. Les distributeurs captifs devront être rechargés avec des produits de la même marque. Les distributeurs universels sont plus économiques, car vous pouvez les recharger à l’aide de bidons de 5 litres de la gamme de votre choix.

Un entretien des locaux adéquat garanti par une bonne connaissance des produits

Connaissez-vous le cercle de Sinner ? Ce système définit les quatre actions pour un nettoyage de qualité : chimique, mécanique, thermique et temps de contact. Quand ces étapes sont respectées, il est possible de réduire la quantité de produit utilisé. Pour conserver une qualité de lavage optimale, vous devez vous équiper de produits adaptés à vos locaux.

Leur impact sur l’environnement et la santé

L’hygiène a-t-elle une place dans votre politique RSE ? Oui, et même une place centrale quand il s’agit d’acheter des produits d’entretien. Ces substances nettoyantes entraînent une pollution de l’air et de l’eau. En choisissant des marques écologiques, vous réduisez considérablement leur impact sur l’environnement et la santé de vos collaborateurs. Vous les reconnaissez grâce aux labels Cradle to Cradle, Écolabel européen ou Ecocert. Pour obtenir ces labels, les fabricants doivent limiter ou proscrire l’utilisation de certaines substances dangereuses.

Renforcez votre politique éco-responsable en achetant des produits concentrés et rechargeables. C’est un excellent moyen de réduire la quantité de déchets, mais aussi la consommation des produits. En effet, vos opérateurs d’entretien pourront les diluer en fonction de l’usage qu’ils en feront. L’Écolabel européen certifie l’efficacité d’un produit, même à faible dose. Ces produits sont biodégradables.

Les gammes d’antan (savon, vinaigre blanc, savon noir, bicarbonate de soude…) sont des incontournables du nettoyage écologique. Leur action nettoyante est très efficace. Notez, toutefois, qu’ils ne sont pas désinfectants.

Est-ce que ces produits sont plus chers ? Non, ils sont équivalents aux produits non écologiques, tant en matière de prix que de qualité.

L’efficacité des détergents et désinfectants

Quelles sont les familles de produits d’entretien ? Les deux principales catégories sont celles des détergents et les désinfectants. Les premiers éliminent les salissures et jusqu’à 80 % des micro-organismes. Les seconds ont une action bactéricide, fongicide ou virucide. Par exemple, la norme EN 14 476 garantit leur efficacité sur les virus. Ce sont les produits à utiliser pour nettoyer les surfaces, les sols, les sanitaires, les vitres… Avant de les choisir, analysez les besoins de chaque zone à entretenir au regard des paramètres suivants :

Paramètres à prendre en compte Produits d’entretien adaptés
Niveau d’exposition au micro-organisme Plus ces zones sont utilisées, plus elles devront être nettoyées régulièrement. Si possible, choisissez un produit à la fois détergent et désinfectant. Les produits désinfectants ne sont efficaces que sur des surfaces préalablement nettoyées. Les surfaces poreuses ne peuvent pas être désinfectées.
Type de salissure Les détergents sont classés selon leur PH. Les produits alcalins (détartrants, désincrustants) sont adaptés aux matières organiques et les produits acides (dégraissants, décapants) éliminent les salissures inorganiques.
Dureté de l’eau mesurée par le TH (titre hydrotimétrique) Si le TH de votre eau est élevé, vous devrez choisir des produits ayant une action anticalcaire avérée. Vous utiliserez également plus régulièrement des produits détartrants.

Après avoir fait ce bilan, vous pourrez cibler des produits à la fois efficaces et ayant un impact minimal sur l’environnement. Ensuite, évaluez la quantité de produit nécessaire en fonction de la fréquence de passage dans les zones nettoyées. Plus un espace est utilisé, plus il devra être entretenu.

Repérez à l’aide des pictogrammes les produits d’entretien présentant des risques pour les agents de nettoyage et investissez si besoin dans les Équipements de Protection Individuelle (EPI) adaptés.

Les accessoires de nettoyage

L’accessoire phare du nettoyage de surfaces est la microfibre. Sa capacité d’absorption des poussières et des liquides en a fait un incontournable du nettoyage. Pour éviter le mélange de micro-organismes entre les pièces, il est conseillé d’utiliser une couleur par espace.

Les éponges et les rouleaux abrasifs se différencient par leur couleur. Chacune détermine le degré d’abrasivité :

  • Blanc : ne raye pas les surfaces fragiles ;
  • Vert : usage courant ;
  • Bleu : récurage léger ;
  • Rouge : décapage humide ou à sec des surfaces non fragiles.

Prenez bien évidemment en compte la réglementation de votre secteur d’activité lors de l’achat de votre matériel. Par exemple, la norme alimentaire HACCP exige un code couleur pour la brosserie alimentaire de chaque zone afin d’éviter les contaminations croisées.

Le chariot de nettoyage

Le chariot de nettoyage est très pratique, il peut transporter seaux d’eau, produits d’entretien, microfibres, poubelles, aspirateur… Pour une utilisation ergonomique, il doit être facilement maniable. Un chariot lourd et encombrant favorise l’apparition de douleurs dorsales. Préférez donc des matériaux légers et durables adaptés à votre secteur d’activité :

  • Le plastique est résistant aux chocs ;
  • L’acier chromé est économique ;
  • L’acier rilsan réduit le risque d’allergie ;
  • L’inox est très simple à désinfecter.

Un matériel d’entretien professionnel pour un nettoyage de haute qualité

Investir dans des équipements d’entretien spécifiques permet un nettoyage plus profond. Le bénéfice est triple pour vos opérateurs de nettoyage : gain de temps, diminution de la fatigue à l’effort et réduction des troubles musculo-squelettiques (TMS). En choisissant des machines de qualité, vous aidez vos équipes à garantir un haut niveau de propreté dans vos locaux.

L’aspirateur

L’aspirateur est la machine de nettoyage de base. Vous pouvez le choisir selon sa puissance, la qualité de ses filtres, sa maniabilité et son niveau sonore. Certains modèles seront plus ou moins adaptés à la configuration de vos locaux : traineau, dorsal ou même aspiro-brosseur pour vos moquettes. Il existe quatre catégories d’aspirateurs :

  • Aspirateurs à poussière (hôtels, bureaux…) ;
  • Aspirateurs à eau et poussière (chantiers, ateliers…) ;
  • Aspirateurs industriels (zones très sales) ;
  • Aspirateurs spécifiques (poussières dangereuses).

La balayeuse

À ne pas confondre avec un aspirateur, la balayeuse est un outil de dépoussiérage. Elle agit comme un balai avec un mouvement de brosse circulaire. Ces machines sont de plus en plus sophistiquées, vous pouvez les choisir parmi les modèles suivants :

  • La balayeuse manuelle est adaptée aux surfaces moyennes ;
  • La balayeuse autotractée est motorisée, l’opérateur la guide sans la pousser ;
  • La balayeuse autoportée : l’opérateur est assis sur la machine et la dirige à l’aide d’un volant ;
  • La balayeuse laveuse qui, en un seul passage, balaie et lave la surface.

L’autolaveuse

L’autolaveuse combine aspiration et brossage à l’eau. Elle est adaptée aux zones étendues, très sales ou ayant besoin d’être régulièrement nettoyées. Elle offre des conditions d’utilisation optimales lorsque l’espace à entretenir est important, par exemple, dans un entrepôt. Il est impératif d’utiliser des produits d’entretien compatibles avec la machine et de respecter les dosages préconisés. Il est également nécessaire de l’équiper des disques recommandés pour le type de sol et son état de propreté.

La monobrosse

Pour un nettoyage plus en profondeur, la monobrosse nettoie, shampouine, décape, lustre et polit les sols. Chaque modèle se caractérise par la vitesse de rotation de ses disques. Vous la choisirez donc en fonction de l’usage que vous souhaitez en faire :

  • Basse vitesse (lavage, shampouinage, décapage) ;
  • Haute vitesse (lustrage et polissage) ;
  • Bivitesse (combine l’ensemble des fonctions).

Le nettoyeur haute pression

Équipez-vous d’un nettoyeur haute pression pour désincruster la saleté de vos murs, sols ou véhicules. Selon l’utilisation que vous en ferez, vous devez prendre en compte ces 4 éléments lors de votre achat :

  • Motorisation thermique ou électrique ;
  • Eau chaude ou froide ;
  • Débit, pression et puissance ;
  • Accessoires complémentaires.

La gestion des déchets, un fondamental de l’hygiène et du respect pour l’environnement

Poubelles de tri, poubelles de bureau, cendriers… autant de produits indispensables à l’hygiène de vos locaux. Pour une gestion des déchets efficace, bien s’équiper facilite et encourage le tri et le recyclage.

Comment bien choisir vos équipements ? Manutan a conçu un guide complet pour vous accompagner : téléchargez notre livre blanc pour tout savoir sur le sujet.

Manutan se fait un plaisir de vous aider 

Vous souhaitez en savoir plus ? Dans notre blog, nous vous présentons des informations utiles, des conseils et des astuces pratiques pour aménager votre lieu de travail de manière durable et ergonomique, et en assurer le fonctionnement optimal.

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Le helpdesk de Manutan se tient à votre disposition pour vous donner un complément d’information et des conseils personnalisés. Saisissez vos coordonnées ci-dessous et envoyez-nous votre question. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Nom*
Contact

Suivre MANUTAN sur