Comment atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 ?

La durabilité au travail

Dans le contexte du changement climatique, la réduction des émissions de CO2 de notre société et de notre économie est devenue une priorité. Avec le Pacte vert pour l’Europe, l’Union européenne s’est engagée à être neutre en carbone d’ici 2050.* De nombreuses entreprises souhaitent diminuer progressivement leurs émissions de CO2 afin d’atteindre la neutralité carbone dans le même délai. Pour y arriver, elles devront, entre autres, faire appel à leur département Achats, qui joue un rôle majeur dans les émissions directes et indirectes de l’entreprise. 

La neutralité carbone : une priorité pour chacun  

La neutralité carbone signifie qu’il y a un équilibre entre les émissions de dioxyde de carbone (CO2) produites par les activités humaines et l’absorption de CO2 par les puits de carbone à l’échelle mondiale. En stabilisant de cette manière le niveau de concentration de CO2 dans l’atmosphère, l’augmentation des températures sur la planète sera limitée. Selon le Parlement européen, les puits de carbone naturels, comme le sol, les forêts et les océans, éliminent jusqu’à 11 gigatonnes de CO2 par an, alors que les émissions mondiales atteignaient 38 gigatonnes en 2019 **. Nous devons donc réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre à tous les niveaux !   

Et c’est ici que le Pacte vert de l’UE entre en jeu, car il contient plusieurs mesures politiques spécifiques.  Les entreprises devront se concentrer principalement sur la réduction des émissions des gaz à effet de serre, en l’intégrant à une politique d’achat durable. Nous allons nous y intéresser ici plus en détail par souci de clarté.  

Les achats de catégorie 1, 2 et 3  

 Les émissions de gaz à effet de serre des organisations sont généralement divisées en 3 grandes catégories :

  • Scope 1 : les émissions directes d’une entreprise produites par les équipements, les installations comme le chauffage, la ventilation, le carburant de la flotte, etc. 
  • Scope  2 : les émissions indirectes qui concernent la production d’énergie utilisée par l’entreprise, comme l’électricité.
  • Scope 3: les émissions indirectes qui concernent la chaîne de valeur, c.-à-d. toutes les émissions produites par les différentes parties prenantes (fournisseurs, prestataires de services et clients). Cela inclut par exemple l’achat de produits et de services et le transport de marchandises vers et depuis un endroit, jusqu’à et y compris l’utilisation et la fin de vie des produits et des services vendus. 

Le scope 3 doit être une source d’attention importante, car il est non seulement difficile à contrôler, mais également particulièrement néfaste. En effet, il représente environ 70 % des émissions dans la majorité des secteurs.*** Et qui d’autre que les départements Achats peuvent réduire ces émissions indirectes dans la chaîne de valeur ?  

Deux approches complémentaires    

Afin de favoriser cette transition, les départements Achats peuvent combiner deux méthodes :

Une approche ciblée
Dans ce cas, les départements se concentrent sur les gros projets. Une fois que les activités de l’entreprise avec un impact important ont été identifiées, ces départements peuvent cartographier l’état de préparation des équipes de l’entreprise et des marchés de fournisseurs. En se basant sur ce plan, les acheteurs pourront intégrer de futures modifications.   

Un changement systémique 
Les départements Achats peuvent également mettre en place une approche plus globale, par exemple :  

  • Repenser les processus, c’est-à-dire intégrer les objectifs de réduction des émissions de CO2 dans les processus stratégiques, opérationnels et de gestion.  
  • Utiliser des outils pour la gestion des achats et des prestations de services qui tiennent compte de la mesure et du contrôle des émissions de CO2. Certaines technologies, comme la blockchain et l’intelligence artificielle, pourraient en faciliter la mise en œuvre.   
  • Développer les compétences des équipes Achats de sorte qu’elles puissent évaluer les conséquences externes et les domaines où l’optimisation est possible. 

Souhaitez-vous en tant qu’acheteur démarrer du bon pied pour optimiser votre politique d’achat et la rendre plus durable ? Optez alors pour le Savin’side de Manutan : une méthode unique développée pour limiter les achats de classe C autant que possible. Nous serons ravis de vous fournir de plus amples informations !  

Une approche collective

La diminution de l’empreinte carbone ne doit pas seulement être la préoccupation des acheteurs, ils ne peuvent évidemment pas tout gérer et doivent pouvoir s’appuyer sur un écosystème interne et externe. Seules une approche collective et une logique win-win pourront permettre d’atteindre la neutralité carbone. Grâce à cette dynamique, les entreprises seront en mesure de répondre aux exigences sociales et environnementales, et de conserver également leur compétitivité. Vous souhaitez en savoir plus sur la responsabilité sociale des entreprises et la durabilité sur le lieu de travail ? Laissez-vous inspirer par nos nombreux autres articles de blogs !    

*Source : site Web de la Commission européenne 
**Source : publication du Parlement européen 
***Source : site Web EcoVadis par le Senior Vice President Sylvain Guyoton 

Manutan se fait un plaisir de vous aider 

Vous souhaitez en savoir plus ? Dans notre blog, nous vous présentons des informations utiles, des conseils et des astuces pratiques pour aménager votre lieu de travail de manière durable et ergonomique, et en assurer le fonctionnement optimal.

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Le helpdesk de Manutan se tient à votre disposition pour vous donner un complément d’information et des conseils personnalisés. Saisissez vos coordonnées ci-dessous et envoyez-nous votre question. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Nom*
Contact

Suivre MANUTAN sur