Ventilateur ou climatiseur ? Choisir le bon équipement pour votre entreprise

Guides d'achat

En période estivale, quand le mercure vient à monter, les locaux d’entreprise peuvent rapidement se transformer en véritable fournaise. Parois vitrées qui reflètent le soleil, densité humaine, appareils électriques qui produisent de la chaleur… autant d’éléments qui nécessitent souvent l’achat de matériels de régulation de la température lorsque les équipements de base ne suffisent pas à rafraîchir l’atmosphère des pièces. Le ventilateur et le climatiseur sont les principaux appareils permettant de maintenir les salariés dans des conditions de travail supportables. Quelles sont les différences entre ces dispositifs rafraîchisseurs d’air ? Quel est leur fonctionnement ? Découvrez quel équipement choisir en période de canicule.

Ventilateur ou climatiseur : les différences et comment choisir ?

Ventilateur ou climatiseur : quelles différences ?

Pour faire le bon choix entre un ventilateur et un climatiseur, il convient tout d’abord de connaître les caractéristiques de chacun de ces appareils.

Le ventilateur : pratique et économique

Le ventilateur permet de produire un courant d’air en brassant l’air ambiant. Il provoque ainsi une sensation d’air frais de façon localisée. Il ne génère toutefois pas de froid et ne permet pas de modifier la température de la pièce ni de renouveler ou d’améliorer la qualité de l’air.

Il offre de nombreuses possibilités qui en font un appareil ergonomique pouvant s’adapter à plusieurs usages. Ainsi, la plupart des ventilateurs permettent généralement :

  • De régler le débit ou la puissance de souffle sur différents niveaux en fonction du besoin d’air (de 1 à 4 en général) ;
  • D’ajuster l’orientation grâce à un système pivotable automatique, qui peut être réglé pour faire des allers-retours de gauche à droite ou pour rester fixe dans la direction choisie ;
  • De choisir la hauteur ;
  • De déplacer facilement l’appareil d’un endroit à un autre grâce à des roulettes.

De différentes tailles, les ventilateurs peuvent ainsi être utilisés soit pour produire de l’air dans l’ensemble de la pièce grâce à leurs mécanismes pivotants, soit pour un usage individuel en fonction du ressenti personnel du salarié par rapport à la chaleur.

Leurs prix modérés permettent de multiplier les sources d’air à l’intérieur des locaux et d’équiper l’ensemble des employés afin d’optimiser le confort de chacun et, en dernier ressort, la productivité globale.

Certains ventilateurs plus coûteux proposent d’autres fonctionnalités plus avancées telles que l’utilisation d’une télécommande, l’activité automatique à partir d’une température déterminée ou même une fonction réveil. Les ventilateurs sans hélice peuvent également servir de purificateur d’air.

Le ventilateur existe sous différentes formes :

  • Le ventilateur sur pied ;
  • Le ventilateur sur socle à poser sur un bureau ;
  • Le ventilateur brasseur d’air pour les volumes plus importants ;
  • La colonne d’air plus discrète, mais moins puissante ;
  • Le ventilateur brumisateur, qui augmente la sensation de frais par la vaporisation de gouttelettes d’eau ;
  • Le ventilateur de plafond, souvent associé à une fonction éclairage cumulée.

Le climatiseur : puissant et confortable

Le climatiseur permet de rafraîchir une pièce, et ce, de façon immédiate après l’activation de l’appareil. Il fait ainsi baisser la température de plusieurs degrés à l’intérieur des locaux et procure une sensation de frais.

Le climatiseur a également une fonction de renouvellement de l’air dans le sens où il aspire l’air chaud de l’espace pour le remplacer par un air plus frais à travers un compresseur. Il offre donc un confort non négligeable grâce, notamment, à une fonctionnalité de régulation automatique de la température, qui permet de programmer le nombre de degrés désiré dans la pièce.

Les climatiseurs peuvent être fixes (accrochés au mur avec souvent un système de chauffage réversible) ou mobiles (dits « monobloc » pour les petites pièces ou « split » pour les grands espaces) :

  • Le climatiseur mobile monobloc permet une utilisation ponctuelle et est facilement amovible grâce à ses roulettes. Il dégage de l’air chaud à travers une gaine dont le conduit doit être placé à l’extérieur par l’ouverture d’une fenêtre.
  • Le climatiseur mobile split est séparé en deux parties reliées par une gaine. L’une des deux parties (le condenseur) est placée à l’extérieur pour évacuer l’air chaud. Le modèle split est plus puissant que le monobloc et plus silencieux, le moteur étant situé à l’extérieur de la pièce.

Les avantages du climatiseur sont donc nombreux : grâce à sa puissance, il apporte davantage de confort au sein des locaux. Il consomme en revanche une quantité importante d’énergie et est souvent bruyant.

Ventilateur ou climatiseur en entreprise : comment faire son choix ?

Si les caractéristiques présentées ci-dessus ne vous ont pas encore permis de faire votre choix entre un ventilateur ou un climatiseur, voici les principaux critères à prendre en compte pour équiper les locaux de votre entreprise de la manière la plus optimale en période de canicule.

Avant toute chose, il est important de ne pas attendre l’arrivée de la canicule pour vous équiper, que vous fassiez le choix d’un climatiseur ou d’un ventilateur. L’idéal est ainsi d’anticiper vos achats, et ce, dès le printemps, pour ne pas être confronté aux ruptures de stock qui peuvent se produire lors de la période estivale. Faites un état des lieux de vos besoins afin d’être prêt au moment voulu. Autre conseil, ne négligez pas l’entretien de vos appareils existants : là encore, anticipez et assurez-vous de leur bon état de marche avant le début des fortes chaleurs.

La localisation géographique

Si les différences sont moins marquées ces dernières années, la température extérieure moyenne reste généralement plus élevée dans le sud de l’Europe que dans le Nord et les épisodes de fortes chaleurs y sont aussi plus fréquents. L’installation d’un climatiseur sera donc plus opportune dans les régions les plus chaudes. Les entreprises situées dans des zones tempérées qui ne connaissent des températures élevées que pendant les mois d’été pourront se contenter de ventilateurs.

La puissance nécessaire

La puissance nécessaire dépendra de la taille et de la disposition des locaux. Si vous cherchez à équiper de vastes espaces (open space), l’option du climatiseur fixe ou du climatiseur mobile split sera à privilégier. Leur puissance varie de 1 500 à 4 000 watts là où les ventilateurs affichent une puissance moyenne de 50 watts.

Le climatiseur permettant de rafraîchir en même temps un grand nombre de salariés, son investissement, bien que coûteux au départ, est rapidement rentable en termes de confort et de productivité. Pour des surfaces allant de 10 m² à 60 m², un climatiseur mobile monobloc sera suffisant pour rafraîchir l’air de façon notable.

Enfin, si vos locaux sont organisés en une multitude de petits espaces (bureaux personnels, notamment), le choix du ventilateur sera plus opportun, compte tenu de la quantité d’équipements à acheter. La chaleur induite sera moins élevée au vu de la densité humaine et du nombre d’appareils électriques logiquement moins important.

Notez, par ailleurs, que de nombreuses personnes sont sensibles à la climatisation et ne supportent pas une température trop éloignée de la température extérieure. Privilégiez dans ce cas des ventilateurs personnels ou une aération naturelle aux moments les plus frais de la journée.

Le budget

Si le nombre de pièces qu’il vous faut équiper est conséquent, l’achat de climatiseurs peut se révéler rapidement onéreux, d’autant plus que vous devrez en prime prévoir l’entretien de ces appareils dans votre budget. Ils nécessitent en effet un contrôle technique annuel (pour les appareils embarquant plus de 2 kg de fluide frigorigène) ainsi qu’un entretien de leurs filtres et une vidange de leur cassette. Les climatiseurs sont de plus très gourmands en énergie. Autant de dépenses supplémentaires à budgéter et qui devront être appréciées au regard de l’efficacité et de l’effet rafraîchisseur attendu.

Néanmoins, l’investissement en équipements de climatisation peut être modéré par la possibilité de bénéficier dans certains cas d’aides gouvernementales conditionnées par l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments.

Le prix des climatiseurs est très variable et commence en entrée de gamme autour de 300 € pour atteindre 3 000 € pour les modèles les plus performants. Le ventilateur, pour sa part, est accessible dès 15 € pour les petits modèles.

Le niveau sonore

Si vos équipes effectuent des tâches qui nécessitent un maximum de concentration, le bruit des climatiseurs mobiles monobloc (souvent supérieur à 59 décibels) peut se révéler rédhibitoire. Un ventilateur, un climatiseur mobile split ou un climatiseur fixe, moins bruyants, seront alors plus adaptés. Certains modèles de climatiseur prévoient toutefois un mode « nuit » ou « sleep » permettant de réduire les nuisances sonores à environ 20 décibels.

Le rafraîchisseur d’air : une solution alternative

Si vous ne parvenez pas à vous décider entre un climatiseur ou un ventilateur, vous pouvez toujours opter pour un rafraîchisseur d’air. Cette solution mobile intermédiaire présente même des avantages supplémentaires par rapport à un climatiseur classique (moins énergivore, plus respectueux de l’environnement, bon marché) tout en assurant un niveau de fraîcheur élevé dans la pièce.

Fonctionnant avec un système de rafraîchissement à base d’eau versée dans un réservoir, certains modèles filtrent et purifient également l’air ambiant. Ils vont donc plus loin qu’un ventilateur classique. Seul bémol, à l’inverse du climatiseur, le rafraîchisseur d’air ne permet pas de régler précisément le niveau de température souhaité.

FAQ :

Quelle est la température optimale au bureau ?

Pour travailler dans de bonnes conditions, il est généralement admis que la température la plus appropriée à l’intérieur d’un bureau se situe autour de 24 °C. Cette température moyenne permet de prendre en compte les différences entre le métabolisme de chaque individu, avec des différences parfois importantes, notamment entre les hommes et les femmes. Il est également capital de tenir compte du taux d’humidité (50 % maximum) ainsi que de l’écart avec la température extérieure.

Quel appareil apporte le meilleur confort entre un ventilateur et un climatiseur ?

La puissance d’un climatiseur est supérieure à celle d’un ventilateur et permet de rafraîchir de façon notable et immédiate un espace. Le climatiseur remplace l’air chaud par de l’air frais dans une même pièce. Un climatiseur fixe ou un climatiseur mobile split sont plus puissants qu’un climatiseur mobile monobloc et couvrent de plus grands espaces.

Ventilateur ou climatiseur : lequel consomme le plus d’énergie ?

À durée de consommation identique, un climatiseur consomme 50 fois plus d’énergie qu’un ventilateur (250 watts contre 50 watts). Certains climatiseurs à haute performance permettent de réguler cette consommation avec des systèmes de programmation intelligente et de mise en veille automatique.

Comment choisir entre ventilateur et climatiseur au bureau ?

Le choix entre climatiseur ou ventilateur dépendra de la surface à couvrir, de la disposition des pièces, de la localisation géographique de l’entreprise ou de l’orientation des bureaux. L’aspect financier sera également déterminant, les climatiseurs étant plus onéreux que les ventilateurs. Enfin, le ressenti des salariés sera lui aussi important. En effet, tous ne ressentent pas la chaleur de la même manière. Certains peuvent même être gênés par la climatisation.

Suivre MANUTAN sur